#WeAreNinkasi
Ven. 11 Sep. 2020

Quel âge pour un bon whisky ?

Pour faire un bon whisky jeune, il faut bien du talent alors que pour faire un bon whisky âgé, du temps peut parfois suffire.

Le mythe de l’âge des whiskies

Si pendant longtemps l’âge d’un whisky a été associé à sa qualité, c’est le moment d’oublier tout ça ! D’ailleurs, si vous aimez le whisky (et surtout les vieux whiskies) c’est un peu de votre faute. Eh oui ! À force de consommer les vieux whiskies, les stocks s’épuisent, mais pas la demande. Alors que faire ? On ne va tout de même pas attendre 12 ou 15 ans pour se remettre à apprécier le whisky. Non ! Osons les jeunes whiskies, car après tout, comme disait Picasso « on met longtemps à devenir jeune ».

Les débuts des vieux whiskies

Au début du XXe siècle, les whiskies de 3 ans arboraient fièrement la mention Old sur leurs étiquettes. À partir de 8 ans on lisait même Very Old. Les meilleures maisons de whisky ont alors très vite pris l’habitude de faire vieillir leurs liquides. Et à raison !

Le bouquet (aromatique) des whiskies est le fruit de réactions chimiques complexes entre le distillat et les différents composants du bois. Au cours du vieillissement, le whisky change également de texture : en libérant des particules solides (sucres et glycérols), il devient plus suave.

C’est au cours des premières années de vieillissement que le futur whisky se pare d’une belle teinte dorée ou ambrée. C’est donc une étape primordiale et indispensable !

Un whisky doit vieillir au moins 3 ans en fûtUn whisky doit vieillir au moins 3 ans en fût

La course au vieillissement des whiskies

Cette réalisation a très vite créé une course au vieillissement, et l’âge d’un whisky est alors devenu gage de qualité exceptionnelle. 15, 18, 25 voire même 30 ans. Les whiskies vieillissent toujours plus ! De plus en plus vieux et de plus en plus cher.

Mais comme toujours, les procédés, et les méthodes de fabrication évoluent. Grâce à cela les distilleries n’ont plus vraiment besoin d’autant d’années pour sortir de très bon whisky. Bien heureusement ! Sinon nous n’aurions plus beaucoup de bon whisky. Ce serait quand même, on va se l’avouer, assez malheureux. Fini  le fameux « The older, the better ».

La fin de la tyrannie des 12 ans

Au revoir la tyrannie des 12 ans ! Le temps du NAS (No Age Statement) est arrivé. Alors que pendant longtemps un whisky de moins de 12 ans faisait froncer les narines de nombreux amateurs, l’envolée de la demande mondiale et la poussée des micro-distilleries a fait baisser sensiblement cette barre qui, soyons honnête, n’avait pas vraiment de sens.

Donald MacKenzie, brand ambassador de Dugas qui distribue bon nombre de distillerie dans le monde n’hésite pas sur les mots : « Autrefois, on comptait sur les longues années de vieillissement en fûts pour masquer des gnôles imbuvables ! Aujourd’hui, ce n’est plus nécessaire. Les matières premières sont de meilleure qualité, les malteries font un boulot impeccable de tri, calibrent les grains d’orge à l’identique pour qu’ils germent en même temps, pour qu’ils sèchent uniformément. On sélectionne les fûts avec davantage d’attention, on a fait des progrès dans la fermentation, dans la distillation… Les whiskies sont bien meilleurs. »

Les jeunes whiskies ont le vent en poupe !

Faites place aux jeunes whiskies ! Promis, on ne vous dit pas ça parce que notre Track 03 a obtenu une médaille d’or au concours général agricole 2020 (bon d’accord on est très fiers) avec un vieillissement de 3 ans seulement.  Mais on est pas les seuls !

Jean Marc Bellier, responsable de la boutique La Maison du Whisky à Paris, insiste : « Quand Ichiro (maison de Whisky Japonaise) a lancé ses Newborns de moins de 3 ans, certains vieillis quelques mois à peine, c’était bluffant. À l’aveugle, on était tellement certains qu’ils avaient au moins 10 ans… La qualité était exceptionnelle ».

De très nombreuses micro-distilleries n’hésitent pas à sortir des jeunes whiskies, en choisissant très soigneusement les fûts de vieillissements, pour des résultats dignes des 12 ans d’âge qu’on croyait intouchables.

Alors quel âge pour un bon whisky ? La réponse peut finalement vous paraître surprenante, mais il n’y a tout simplement pas d’âge pour un bon whisky. Du moins plus aujourd’hui. Toute cette lecture pour rien alors ? Mais non ! On espère que vous avez appris pleins de belles choses. Vous allez même pouvoir jouer l’expert lors de votre prochaine soirée 😉

Retenez bien ceci. Ce qui compte, c’est avant tout d’apprécier la boisson, peu importe l’âge du whisky. Amusez-vous à déguster à l’aveugle, et essayez de deviner l’âge. Vous serez certainement surpris du résultat !

* Optionnel
En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom/ pseudo pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Vous pouvez à tout moment demander l’anonymisation de vos commentaires.

Quel lien entre la bière et le whisky ?
Jeu. 24 septembre 2020Quel lien entre la bière et le whisky ?Article suivant
Ninkasi utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).
J'accepteJ'acceptePersonnaliserPersonnaliser