#WeAreNinkasi
Mar. 12 Fév. 2019

3 conseils pour réussir son Karaokéchorale au Ninkasi

Attention, c'est pas "juste un karaoké".

Avis à la population : pour ceux qui vivent dans une grotte (ou n’ont pas d’âme), le Karaokéchorale c’est pas « juste un karaoké ». Ici, il s’agit bien sûr de chanter fort et de chanter faux mais surtout de chanter ensemble, dans des micros gonflables. Si vous ne l’avez jamais essayé, lancez-vous car on vous le promet : un karaokéchorale c’est pas pareil, c’est festif et parfois les rencontres musicales sont cosmiques. Si vous aimez notre blind test du lundi, vous ne serez pas déçus. Voici donc trois conseils pour réussir votre premier Karaokéchorale au Ninkasi (en tournée dans tous les Ninkasi à partir de février 2019).

Karaokéchorale 90'sKaraokéchorale 90's

Conseil n°1 : monter sa propre bande

Vous êtes les nouvelles Destiny’s Child ou la réincarnation de Queen et c’est beau d’y croire. Un Karaokéchorale ça se prépare comme une mi-temps de Superbowl : échauffement physique et vocal, esprit d’équipe en béton et une set list rodée à la seconde près. Puis arrive le moment fatidique, vous vous avancez fébriles pour demander VOTRE chanson, vous prenez le micro et « the show must go on ». La foule vous suit, direction d’autoroute de l’extinction de voix collective.

Conseil n°2 : faire de l'air guitar avec le micro gonflable

Des petits, des moyens, des grands, il y a plusieurs calibres de micros gonflables. Prenez celui adapté à votre performance et en chantant de votre voix la plus suave Maria Maria de Santana ponctuez votre performance de surprises en prenant en main les solos de guitare. Succès garanti auprès du grand public.

Conseil n°3 : ne JAMAIS avoir honte ! 

Et d’ailleurs pourquoi faire ? Faites taire les rabats joies et n’oubliez jamais, « plus c’est gros, plus ça passe ». Alors mettez votre costume de confiance en soi et lancez-vous sur le tube que vous aimez en cachette depuis tellement d’années. Vous verrez, c’est moins cher qu’une thérapie et p**** ça fait du bien.

« L’idée de départ, c'est d'arrêter de chanter chacun tout seul dans son coin et de gueuler tous ensemble les chansons qui nous font du bien. On peut alterner un Céline Dion avec un Rage Against the Machine, un Johnny Hallyday avec un Red Hot Chili Peppers, les morceaux s’enchaînent sans pause… Il n’y a aucune limite, si ce n’est celle du public. Autant dire qu’au Ninkasi, on se marre. »

Ces mots, ce sont ceux d’Adrien, le créateur de Karaokéchorale. Retrouvez-le au Ninkasi Vaise le 14 février pour un numéro spécial « de l’amouuuur » et au Ninkasi Gerland le 26 février.

Karaokéchorale sera en tournée dans tous les Ninkasi en 2019 : retrouvez le programme sur l’agenda et/ou demandez à votre Ninkasi quand est-ce qu’il accueillera le phénomène Karaoké lyonnais ! Et on vous glisse une idée comme ça mais le Karaokéchorale c’est quand même pas mal pour un enterrement de vie de jeune fille/garçon.

* Optionnel
En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom/ pseudo pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Vous pouvez à tout moment demander l’anonymisation de vos commentaires.

Brut IPA à la Springsteen
Mer. 13 février 2019Brut IPA à la SpringsteenArticle suivant
Ninkasi utile des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l’utilisation du site (cookies analytiques), pour l’adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).
J'accepteles cookiesPersonnaliserles cookies