#WeAreNinkasi
Ven. 14 Fév. 2020

Ninkasi Musik Lab S04E03

Libérez,
délivrez !

Il y a plein de choses qui nous motivent dans le projet Ninkasi Musik Lab. On vous a déjà parlé de notre attachement à soutenir la scène régionale et repenser la façon d’accompagner de jeunes artistes émergents. Mais une des raisons les plus stimulantes est de voir, aux premières loges, à quel point les jeunes artistes en question sont créatifs. À quel point ils sont libres. À quel point leur musique casse les codes, croise les genres, éparpille les frontières et querelles de chapelles façon puzzle… Eh bien Pratos, Arche et Mountain Mountain, c’est exactement ça. Le genre de plateau qui mêle free jazz, krautrock, dream pop et art rock dans un geste si pur qu’on se laisse totalement emporter.

C’est le trio instrumental Pratos qui a ouvert la soirée. Un trio devenu quatuor le temps d’un set avec le cinéaste et performer Malo Lacroix, venu se joindre à eux avec un live vidéo spécialement conçu pour l’occasion. Alors, sur l’écran de fond de scène, des pellicules corrompues donnent corps au saillies soniques des trois complices. C’est psyché. Perché. Fumeux ? Non, fumant ! On vous parlait de liberté. Voilà un groupe de rock – car tout cela est tout de même foutrement rock, qu’on se le dise – qui n’a peur de rien et surtout pas des vols planés.

Archi-attendus après le joli succès de leur premier single My Only, le quatuor Arche a brouillé les pistes en poursuivant, le temps d’un titre, sur la voie instrumentale brillamment ouverte par leurs prédécesseurs. Une belle intro en forme de transition avant d’entrer dans le vif de leur sujet : la pop. Une ultra-pop ultra vitaminée, un peu comme ces groupes de rock qui jouent avec tous les potards à 11. Mais en version pop ! Sur scène, les compositions s’allongent et les arrangements bruitistes ouvrent des portails cosmiques dans lesquels on s’empresse de se glisser. C’est carrément interstellaire. Et complètement réjouissant.

Après un ultime changement de plateau étiré par des difficultés techniques, les Mountain Mountain sont apparus sur scène pour clore la soirée. On a d’abord cru au naufrage, tant les remous techniques ont fait tanguer le bateau. Mais les cinq musiciens ont fait corps et réussi à redresser l’embarcation pour, finalement, fendre la tempête avec une majesté à couper le souffle. Un show intense et céleste, porté par le chant habité de Nicolas Beaucheron et la guitare sidérale de Sébastien Roux.

Quelle épopée !

On se retrouve le mardi 3 mars pour la quatrième soirée de concerts avec Gat’ & RIM, Maya Kutsi et Eustache McQueer.

Le Ninkasi Musik Lab est la pépinière de talents du Ninkasi. Un projet soutenu par le Fonds de dotation Ninkasi pour la musique.

* Optionnel
En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom/ pseudo pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Vous pouvez à tout moment demander l’anonymisation de vos commentaires.

Ninkasi utile des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l’utilisation du site (cookies analytiques), pour l’adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).
J'accepteles cookiesPersonnaliserles cookies