#WeAreNinkasi
Lun. 18 Mar. 2019

Ninkasi Musik Lab, S03, E04 : Wandering Stream, Claire Days et Blade

Final éclectique.

Mardi 5 mars, le quatrième plateau confié à nos laborantins fut le plus éclectique de la saison. Comme un symbole. Comme un bouquet final de feu d’artifice, quand toutes les couleurs se mélangent et forment ensemble un rideau de lumière. Ce soir-là, le rock de Wandering Stream, le folk de Claire Days et le hip-hop de Blade se sont côtoyés et c’était beau. C’est ça, le brassage des genres et des publics.

On a un petit pincement au cœur… Avec ces trois concerts se termine l’un des chapitres clés du Ninkasi Musik Lab, celui des soirées au « Kafé », la scène format café-concert du Ninkasi Gerland. Ces soirées où les jeunes artistes régionaux accueillis au Lab se confrontent au public, souvent pour l’une des premières fois, comme ce fut le cas avec TV Party et Brume en décembre ou les surf rockers de Ponta Preta en janvier. Pour certains, comme Effigie, ce fut l’occasion de tester un nouveau dispositif de lumières. Pour d’autres enfin, comme Claire Days ce soir-là, c’est aussi l’occasion de tester une nouvelle formule, en l’occurrence avec bassiste, batterie et choristes.

En ouverture, les rockeurs alternatifs de Wandering Stream allument les premières mèches. Riffs stridents, batterie lourde, le trio de Décines ne rigole pas. Ils sont la preuve qu’un quart de siècle après le grunge, le genre est encore pratiqué par de jeunes musiciens qui se l’approprient à fond et le renouvellent !

Arrive ensuite Claire Days. Jusqu’ici elle s’appelait CMK mais, preuve que son projet murit et s’affirme, elle a décidé récemment de jeter les initiales aux oubliettes, et de se dévoiler un peu plus. Sur scène, sa voix convoque tour à tour Karen Dalton, Rozi Plain, Kimya Dawson ou Leslie Feist… Sans jamais les imiter, la jeune chanteuse s’inscrit en digne héritière de cette classe de singer-songwriters aussi délicates que puissantes. Autour d’elle, une section rythmique contrebasse-batterie aux petits oignons et de jolies harmonies de voix. Le public du Ninkasi Gerland est comme hypnotisé…

Il fallait bien un OMNI (objet musical non-identifié) comme Blade pour enchaîner après une telle prestation… et le quintet lyonnais releva le défi haut la main. Blade pratique un hip-hop jazz comme en voit rarement – pour ne pas dire jamais – qui mêle paroles conscientes et musique organique à base de basse, batterie, claviers et… vibraphone ! Un cocktail détonnant qui fait mouche et que l’on retrouvera très bientôt sur la scène d’un de nos festivals partenaires… Là tout de suite on ne peut pas vous en dire plus mais vous avez compris : ça va être chaud.

La musique s’arrête. Les lumières se rallument. On réalise peu à peu ce qu’on vient de voir et on se dit qu’on a raison de croire en notre scène régionale et de soutenir les artistes qui la forment. Ils sont simplement sensationnels.

Et ce n’est pas fini ! Rendez-vous le 15 mai prochain pour la soirée de clôture du dispositif au Ninkasi Gerland / Kao pour laquelle notre jury a choisi de rappeler les groupes Effigie, Ponta Preta et Claire Days. Trois magnifiques artistes à (re)découvrir et toute une famille de jeunes talents à célébrer. On compte sur vous.

* Optionnel
En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom/ pseudo pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Vous pouvez à tout moment demander l’anonymisation de vos commentaires.

Bière saison et peinture fraîche !
Lun. 8 avril 2019Bière saison et peinture fraîche !Article suivant
Ninkasi utile des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l’utilisation du site (cookies analytiques), pour l’adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).
J'accepteles cookiesPersonnaliserles cookies